Chapitre 3 : La consommation / 1) / c)

Secondes - Lycée Koeberlé 2005-2006 - Mme Galy

 

retour au plan

 

Retour aux inégalités d'accumulation

[] Le rapport interdécile [ 10% les plus riches / 10% les plus pauvres ] y est de l'ordre de 4 en France, 3 pour les pays d'Europe du Nord, 5 aux États-Unis. Les rapports interdéciles du patrimoine sont immenses, d'un ordre de grandeur incomparable, de l'ordre de 70. Ils sont même inexprimables, puisqu'il faut prendre en considération les biens durables (automobile, machine à laver, etc.) pour obtenir un premier décile supérieur à zéro : il vaut alors environ 15 000 francs, le prix d'un petit scooter neuf ; sinon, hors biens durables, près de 20 % de la population n'a simplement aucun patrimoine, ce qui fait du rapport interdécile une grandeur assez abstraite. Lorsque l'on s'intéresse au patrimoine, les écarts deviennent ainsi des gouffres : sur ces strobiloïdes [ graphiques ], en supposant que, entre la base et la médiane, l'écart est de 1 mètre, le décile supérieur du revenu est à 2 mètres, alors que celui du patrimoine est à 4 mètres. Côté revenu, à gauche, Lindsay Owen-Jones (le P.-D.G. de L'Oréal), qui a la réputation d'être le salarié au revenu le plus important en France, se trouve à une altitude de 300 mètres. Liliane Bettencourt, héritière de la société L'Oréal, de par son patrimoine, se retrouverait côté droit à 32 000 mètres. Cette hauteur stratosphérique signale bien évidemment que l'échelle, qui n'est que de un à trois comme pour les salaires, de un à quatre comme pour le revenu par tête, est de un à soixante-dix, voire plus, pour le patrimoine accumulé. []

Louis Chauvel, « Le retour des classes sociales ? », revue de l'OFCE n°79 10/2001

 

10% des ménages détiennent 50% du patrimoine

Les inégalités de patrimoines sont beaucoup plus importantes que les inégalités de revenus. Alors que les 10 % les mieux rémunérés perçoivent six fois plus que les 10 % les moins biens payés, les 10 % détenant les plus gros patrimoines possèdent 75 fois la fortune des 10 % les moins bien lotis. Au total, plus de la moitié du patrimoine+ des ménages est entre les mains d'un dixième de la population. Un ménage sur deux dispose d'un patrimoine+ inférieur à 500 000 francs.

Alternatives Economiques n°162, 09/1998

 

Riches et cultivés à la fois

Loin d'être opposées comme on le dit parfois, les différentes formes de capitaux et de revenus se cumulent le plus souvent. Sans se recouper totalement, patrimoine+ et revenus s'auto-entretiennent : un pactole consistant engendre des revenus, des revenus importants permettent de se constituer une cagnotte. Les riches possédants dans la gêne ne sont pas légion, tout comme les hauts revenus démunis de capital.

Même chose pour le capital culturel+ et économique. Contrairement à une idée reçue, les deux vont souvent de pair. " Certains intellectuels voudraient bien se convaincre que l'on ne peut pas être riche et cultivé, un peu comme une femme ne pourrait être belle et intelligente... Cela les rassure peut-être. Nos enquêtes de terrain montrent que c'est totalement faux ", racontent Monique et Michel Pinçon-Charlot.

Il est rare qu'un bon diplôme ne permette pas d'accéder à une situation financièrement intéressante, être issu d'une famille aisée permet aussi de suivre les meilleures formations, quitte à délaisser les systèmes traditionnels quand on y obtient de mauvais résultats.

Alternatives Economiques n°153, 11/1997

 

 

 

1)  Décrivez les inégalités de patrimoine par rapport aux inégalités de revenu.

2)  Quel lien peut-on établir entre patrimoine et revenus ?

3)  Qu'est-ce qu'être riche ?

 

 

retour au plan

 

marjorie.galy@wanadoo.fr